janvier 2011
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Grizzly !, Interviews, Presse, Téléphone :

Hyères approche....

Une petite interview postée le 17 janvier dans Var Matin :

logo_VarMatin

Louis Bertignac: « Notre premier concert depuis longtemps à Hyères »

L’ex-guitariste de Téléphone a choisi de démarrer sa nouvelle tournée française dans le Var. (Photo ABJ)

L’ex-guitariste de Téléphone a choisi de démarrer sa nouvelle tournée française dans le Var. (Photo ABJ)

L’ex-guitariste du groupe Téléphone Louis Bertignac, compositeur discret et « gentil ours mal léché » comme il se qualifie lui-même, joue « live » au Casino des Palmiers le 28 janvier prochain.

Hyères sera la première date de votre nouvelle tournée?
Oui et on est ravis. Un de mes proches vit dans le Var et a trouvé que la salle du Casino serait parfaite pour tester, en live, les nouveaux morceaux, les lumières, le son… On va rester chez vous quelques jours et y donner notre premier concert depuis longtemps. J’ai hâte.

Le nouvel album, « Grizzly », marque un virage rock à 180°. C’était une volonté de votre part?
Oui. J’avais besoin de me lâcher, balancer des riffs de guitare, offrir des compositions brutes et directes. Du coup, j’ai réécrit toutes les chansons de l’album en les « rockisant » davantage, comme je les aime au naturel.

On vous a aperçu un été au Cap Nègre mais venez-vous souvent dans le Var?

Oh, oui! J’ai grandi, l’été, entre Cannes et Cassis où j’ai des amis. Une partie de ma famille est à Marseille et mes grands-parents ont longtemps vécu à Nice où ils reposent aujourd’hui. J’adore le Sud, la pétanque et les rosés de Provence (rires).

Et ces photos où vous êtes apparu aux côtés de Carla Bruni et Nicolas Sarkozy?
Ah, oui… (soupir). Sur le moment, ça ne m’a pas fait plaisir car je ne savais pas qu’on était photographiés au bord de l’eau. J’étais venu voir Carla, ma vieille copine, parce que je n’allais pas bien et, du jour au lendemain, je me suis retrouvé en une de tous les magazines. Cela fait un choc. Ensuite, j’ai tout entendu : Louis, tu es passé à l’UMP, tu trahis la cause… Non : c’est juste que le mari de Carla a été très sympa avec moi. Très humain. Ce n’est pas pour autant que je cautionne sa politique.

Le nouvel album s’intitule « Grizzly ». Vous vous sentez un peu ours mal léché?
Carrément! Je suis un vrai ours qui se cache dans sa tanière et qui sort ses griffes quand on l’emmerde.

Par exemple en lui reparlant de Téléphone et d’une hypothétique reformation?
Par exemple, oui! De toute façon, rien n’est envisagé, rien n’est prévu. On en avait parlé vaguement avec Jean-Louis (Aubert) mais cela a fait immédiatement les gros titres dans la presse. Ça nous a fait peur et ça a cassé la magie, d’une certaine manière. Donc, non.

La maison de disques doit en rêver un peu quand même, non?
C’est sûr que tout le monde pousse dans tous les sens pour que ça se fasse. Moi, je suis très heureux en solo, vous savez. Je compose, je voyage, je joue. Avec cet album, j’ai retrouvé mes racines rock, de Led Zeppelin, Hendrix… Il est vrai que je prends toujours plaisir à rejouer des titres de Téléphone en concert mais ça s’arrête là. Quant aux chansons comme « New York avec toi » ou « Cendrillon », je les aime toujours. Pour moi, rien n’a changé. Un morceau comme « Ça, c’est vraiment toi », je pourrais l’écrire aujourd’hui. Le moi d’avant n’est pas très différent du moi d’aujourd’hui. On ne change pas vraiment.

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>