Les Trees - comment ça marche


 
PRINCIPE

Un tree, si vous n'avez pas fait d'anglais à l'école, ça veut dire un arbre.

Un arbre, comme toutes, les plantes, ça pousse à partir d'une graine. La graine donne une tige qui se transforme en tronc. Le tronc se divise en branches. Les branches donnent d'autres branches, de plus en plus petites et nombreuses, sur lesquelles poussent des feuilles, et parfois même des fleurs, qui donnent d'autres graines par milliers !

Partant de ce principe, l'idée est venue de faire pousser des arbres un peu particuliers :
—    La graine est un document (par exemple un enregistrement inédit)
—    Le tronc est celui qui fait des copies du document original
—    Les branches ceux qui reçoivent les copies du document et en font d'autres pour d'autres branches
—    Les feuilles ceux qui reçoivent une copie sans faire d'autre copie pour d'autres (sinon, ce seraient des branches aussi, hé !)

Partant de ce principe, le tree est devenu une méthode de distribution et de multiplication, en particulier des enregistrements audio, ou même video, qui permettent à un maximum de personnes d'obtenir des copies de bonne qualité (faible nombre de générations) d'un document souvent introuvable.

Si je possède, par exemple, un enregistrement inédit de Louis, et que je souhaite le faire connaitre à mes amis de la BertiListe, mon enregistrement sera la graine. Je le copie à, disons, quatre exemplaires, et j'envoie ces 4 exemplaires à quatre branches. Qui chacun le copieront à 4 exemplaires vers d'autres branches (2ème génération), qui chacun le copieront à 4 exemplaires vers des "feuilles".

Dans cet exemple, au lieu d'une seule personne, ce seront 85 personnes qui possèderont une copie de bonne qualité d'un truc inédit et intéressant, de bonne qualité puisqu'au pire de 3ème génération. Le tout en quelques jours, pour quelques francs, c'est à dire le prix du support et des timbres.

En fait, il n'y a pas de limites au nombre de divisions de l'arbre : une graine peut donner naissance à 25 branches, qui peuvent elles-mêmes... et coetera. Un tree de 6 générations de 6 branches chacune donne donc un total de 55 987 copies d'excellente qualité !

Si vous voulez vraiment vous amuser à calculer le nombre de copies, vous pouvez télécharger la feuille de calcul au format Excel 2000 ici ;-)

Mais un tree, pour bien fonctionner, doit avoir un niveau minimum d'organisation, et respecter certaines règles...

 
EN PRATIQUE...

Tout ça c'est bien joli, mais ça devient vite le bordel si on ne met pas un mode d'emploi.

Quelques définitions vont suivre, pour que tout soit clair, et quelques PRINCIPES vont être rappelés (posés). Ces principes sont très importants, et seront appliqués dans toute leur rigueur sur la BertiListe, du moins tant que ce sera moi le ListMaster. Arf !

LA GRAINE est le document original, qui va être copié pour le tree. Par extension, celui (ou celle) qui fournit la graine, est appelée aussi la graine...
La graine informe l'administrateur du tree qu'il met à disposition son document. Elle DOIT également informer l'administrateur du moment où elle envoie les copies originales du document aux branches de première génération.
La graine se trouve également être une branche, puisqu'elle effectue des copies pour d'autres branches, qui sont donc ses feuilles. Pas clair ? Lisez la suite... ;-)

UNE BRANCHE est un inscrit au tree, qui reçoit une copie de la graine et en fait des copies pour d'autres inscrits, qui sont ses feuilles...
La branche de première génération reçoit sa copie directement de la graine (c'est donc une feuille de la graine !), et fait les copies pour les branches de deuxième génération, qui elle-même fait des copies pour les branches de troisième génération, et ainsi de suite...
Les branches DOIVENT informer aussitôt l'administrateur du tree de la réception du document (et également prévenir leurs propres branches), ainsi que du moment où elles envoient leurs copies à leurs feuilles (et les prévenir de l'envoi).

UNE FEUILLE est un inscrit au tree, qui reçoit une copie de la graine de la part d'une branche (ou de la graine elle-même !). Une feuille devient une branche, si elle fait des copies pour d'autres feuilles...
Une feuille de dernière génération ne fait de copies pour personne, mais remercie poliment tout le monde ;-)
Les feuilles DOIVENT informer immédiatement l'administrateur du tree (et leur branche) de la réception du document.
C'est aux feuilles de contacter leurs branches en premier.

Un tree doit IMPERATIVEMENT être administré.
L'ADMINISTRATEUR organise le tree, et surveille son bon déroulement.
— Il reçoit l'information de la graine, puis ANNONCE le tree sur la liste, et décide d'un date limite d'inscription (DEADLINE). Tous les membres de la liste qui sont intéressés par ce tree contactent EN PRIVE l'administrateur pour s'inscrire sur le tree.
— Le deadline passé, le tree est fermé, et l'administrateur organise la structure du tree : qui fait des copies pour qui, etc, bref, qui est une branche, et qui est une feuille, et de quelle branche.
— Il annonce ensuite, de préférence sur la liste, la structure du tree. Une copie de la structure sera généralement publiée sous forme d'un fichier .txt ou .html, dans les fichiers de egroups (shared files), dont l'accès est réservé aux membres de la liste.
— Il s'assure du bon déroulement des échanges et des copies, en recevant immédiatement l'information des feuilles et des branches, qui doivent lui signaler chanque envoi et/ou chaque réception d'une copie de la graine.
— En cas de défaillance d'une branche, c'est lui seul qui réorganise le tree, en répartissant les feuilles de la branche défaillante sur d'autres branches plus fiables.
— En cas de conflit entre feuilles et branches, c'est l'administrateur qui tranche souverainement.
— En cas de conflit entre un inscrit et l'administrateur, c'est l'administrateur qui a raison.
— En cas de conflit persistant entre un inscrit et l'administrateur, malgré ce qui est écrit à la ligne précédente, c'est le ListMaster qui tranche. Par principe, il donnera toujours raison à l'administrateur, arf ! (mais il saura peut-être arrondir un peu les angles)

La graine peut être l'administrateur de son tree, mais c'est loin d'être une obligation. Bien administrer un tree est un sacré boulot, et si vous souhaitez le faire vous-même un jour, assurez vous que vous êtes suffisamment organisé et disponible pour le faire. C'est l'intérêt de tout le monde :-)

LE DEADLINE est la date limite d'inscription au tree, ou de sa fermeture.
Une fois le tree fermé, si vous ne vous êtes pas inscrit, tant pis pour vous...
Vous pouvez toujours tenter votre chance auprès de l'administrateur du tree, voir s'il peut et s'il veut bien vous rajouter, mais s'il ne le fait pas, il n'y a pas de recours.
Ca n'a l'air de rien, mais administrer un tree demande beaucoup de temps. L'administrateur le mieux organisé du monde (ce modèle existe sur la Bertiliste, j'en ai rencontré !) n'a pas forcément plus de 24 heures dans sa journée, et peut-être un vrai boulot à côté, et une famille dont il doit aussi s'occuper...
 
ECHANGES : chaque feuille doit envoyer à sa branche, en dédommagement (et en remerciement), quelque chose d'équivalent à l'objet du tree qu'il va recevoir.
Cela peut être un autre enregistrement que la branche n'a pas, des photos, une vidéo, voire si la feuille n'a rien qui intéresse sa branche, le même support, mais vierge et en deux exemplaires, afin de compenser le coût du port. Par exemple, pour un tape tree, qui utilise des cassettes, la branche envoie la cassette du tree à sa feuille, contre deux cassettes vierges.
Et si la feuille possède un CD qui intéresse sa branche, mais n'a pas de graveur, elle peut lui envoyer son original, que la branche lui renverra après l'avoir copié, avec sa copie du tree.
En cas d'échange d'originaux, il est sans doute souhaitable de faire recommander les envois postaux. La branche retournera alors les originaux en recommandé, dans ce cas.
Quoi qu'il en soit, c'est TOUJOURS à la feuille d'envoyer l'objet de l'échange à la branche en premier. C'est seulement APRES que la branche envoie la copie du tree à la feuille.

POGNON : EN AUCUN CAS un tree ne pourra faire l'objet d'un quelconque échange d'argent.
Si quelqu'un a un document EXCEPTIONNEL et qu'il veut profiter de la liste pour le monnayer, qu'il aille faire ça AILLEURS. Un tree est une façon de PARTAGER. Si tu veux faire du blé avec nous, tu t'es trompé d'adresse. Je serai intraitable sur ce point.
Si des circonstances vraiment particulières vous incitent à envisager de demander du pognon pour quelque chose, expliquez-moi pourquoi AVANT, par email privé. Je m'engage à peser vos arguments, avant de les rejeter ;-)
 
OBJETS : Seuls pourront faire l'objet d'un tree sur la BertiListe des documents ou autres en rapport avec le sujet, c'est à dire Louis Bertignac et sa musique.
Le rapport pourra être lointain (un pirate de Richard sans Louis n'est pas off topic), mais devra exister. Sont FORMELLEMENT EXCLUS tous documents normalement commercialisés. Un CD officiel et disponible ne peut pas être inclus dans un tree, c'est comme ça qu'il gagne sa vie, et je pense qu'on préférerait tous qu'il continue ! Un CD officiel mais épuisé et dont on SAIT qu'il ne sera pas réédité à court ou moyen terme peut en revanche faire l'objet d'un tree.
 
SUPPORTS : Seul des supports d'excellente qualité devront être utilisés pour les copies. Pour des cassettes, la seule marque habituellement utilisée pour les trees est Maxell (UD-XLII ou UD-XLIIs).
Pour les vidéos, pas de cassette en lot de six à 50 balles, prenez des cassettes Hi-Fi ou Pro. Ca vous coûtera trois sous de plus, mais vous serez content que ce que vous récupérez soit encore audible et visible après trois passages.
Même pour les CD-trees, faites attention aux CDR que vous utilisez, il existe le meilleur et le pire.

MATERIEL :
Ne soyez pas volontaires pour être une branche si vous envisagez de faire des copies avec du matos de merde.
Le mini-K7 qui enregistre au micro le haut-parleur de la super chaine HiFi made in Zimbabwe à 499 FF chez Auchan, c'est du passé. Dans certains trees, on a même des exigences particulières de marque, de modèle, etc... Pas ici, on se fait confiance, mais utilisez du vrai matos. Sinon, soyez une feuille plutôt qu'une branche.

TECHNIQUE :
Les cassettes doivent être copiées à vitesse NORMALE, sans réducteur de bruit, les pointes dans le rouge et le niveau moyen à la limite.
Pour les CDs, faites TRES attention aux logiciels utilisés. Ils ne doivent pas provoquer de "gap" (trous de 2 secondes environ) entre les morceaux. Ca pourrait être acceptable pour un enregistrement studio, c'est intolérable pour du live. La plupart des logiciels actuels évitent ce "gap", si vous réalisez la copie en mode "disc-at-once" (disque en entier). Enfin, même pour les CD, n'utilisez pas de copie à grande vitesse. Il y a quand même de la perte de qualité.

ARTWORK : Si vous avez un talent particulier en matière de graphisme, il est toujours sympathique d'avoir un bel emballage pour un bon produit. N'hésitez pas à vous déclarer volontaire pour faire une jaquette de cassette ou une couverture de CD. Mais dans la mesure du possible, réalisez un document sur votre ordinateur. Chacun pourra en recevoir une copie par email ou le télécharger (ici par exemple, je ferai une page pour ça), et se chargera de l'imprimer directement.

EMBALLAGE : Traditionnellement, les envois de supports par la poste se font avec leur boîtier d'origine pour les cassettes audio, et sans leurs boîtiers pour les CD et les cassettes vidéo. A vous de voir, mais c'est comme ça qu'on limite le risque de casse, et les frais d'envoi.
Prévoyez de toute façon un emballage résistant aux chocs (plastique à bulles, enveloppe matelassée, etc.) et surtout à l'humidité : doublez systématiquement votre colis d'une feuille de plastique sous l'emballage final.
Selon la Loi de Murphy, votre feuille recevra obligatoirement votre envoi alors qu'il vient de partir en vacances, par un facteur qui n'aura pas la clé de la boîte aux lettres, et le premier jour d'une semaine de pluie...

ENVOI : Si vous êtes une feuille, et que vous désirez que votre branche vous envoie votre copie en recommandé, vous devez lui envoyer (avec votre objet d'échange) le montant de la recommandation.
Vous pouvez régler en chèque, en espèces, en timbres, ou par tout autre moyen de votre choix (ajouter quelques CD vierges, par exemple). Votre branche devra envoyer autant d'exemplaires qu'il a de feuilles (eh oui !), ça finit par chiffrer... Vous devez vous mettre d'accord sur ce point AVANT l'échange.

A.R. : Prenez la peine d'envoyer un accusé de réception par e-mail à votre branche (un petit merci ne peut pas faire de mal non plus !) ET à l'administrateur du tree dès que vous aurez reçu votre copie.

BERTILISTE : Ne peuvent participer aux trees de la Bertiliste que les membres de la liste.
Si vous avez un pote qui n'est pas sur internet et ne peut avoir accès à la Liste, débrouillez-vous avec lui, ou éventuellement avec votre branche, mais il ne peut pas être inscrit officiellement sur le tree.
C'est déjà suffisamment le bordel comme ça, arf !


Voilà. Si j'ai oublié quelque chose, dites-le moi, je mettrai à jour. Désolé si je fais mon pénible, mais je tiens beaucoup à chacune de ces règles, qui n'ont pour but que d'assurer à tous d'avoir accès à des documents de qualité, pour un coût dérisoire. Je ne serai pas cool si vous les transgressez sur la liste.

Je n'ai pas inventé grand chose sur les trees, mais si vous utilisez ou copiez ce document, mettez un lien sur cette page et citez son auteur.

Et si vous comprenez l'Anglais, je ne saurais trop vous suggérer d'aller faire un tour sur la Cheese Factory , qui est un site regroupant pas mal d'informations sur les trees de Undercover, la Bertiliste des Rolling Stones (arf !).
Visitez en particulier la page howtotree , qui explique au moins aussi bien qu'ici comment faire un tree